Le Foyer des Etudiants de Timia (FET)

Les études universitaires demandent beaucoup d’investissement, il faut en dehors du don de soi, des ressources financières pour subvenir à certains besoins. Le Niger ne dispose que d’une seule université complète (avec toutes les facultés) basée à Niamey (capitale) et des nombreux instituts privés et publics. Dans cette université nous y décelons des nombreuses difficultés liées à l’insuffisance des infrastructures d’accueil des étudiants ( la cité universitaire surchargée), au manque de la documentation nécessaire aux études, aux faibles revenus des parents des étudiants et à l’insuffisance de la bourse d’étude.

Face à cette épineuse situation, les étudiants de Timia ont sur proposition de Mano Aghali président de HED Tamat, créé le foyer des étudiants de Timia en 2001.  Ce foyer a vu le jour suite aux intrusions de l’armée au campus universitaire de niamey pour disperser les étudiants réclamant l’amélioration de leurs conditions d’études. Cela a conduit à l’évasion de nombreux étudiants en particulier ceux des zones reculées qui n’ayant pas des parents à Niamey et et qui ont du mal à trouver un endroit pour loger. Des nombreux étudiant se sont retrouvés dans les rues de Niamey. Des des sitting ont été ménés devant l’assemblée Nationale pour faire la pression sur le gouvernement afin d’améliorer les conditions d’études à l’université. 

Les étudiants de Timia font partis de ceux là qui ont souffert dans cette période de soudure puisse qu’ils sont loin de leurs parents (1200 Km) et sans bourse d’étude. Ils partirent soumettre leurs doléances à Mano Aghali, présidant de l’ONG Hed Tamat, une organisation particulièrement active à Timia en vue de les soulager. C’est de là que naquis le FET. Avec comme premier partenaire Tamat et l’Association Niger Rhône Alpes.

etudiants de timia

Le FET a pour objectif : 

  • Assurer la cohésion et l’entraide entre les étudiants ;
  • Garantir la prise en charge des étudiants (local, restauration, santé, matériels scolaires…) 
  • Et Améliorer les résultats académiques des étudiants.

Par la suite le foyer dans la nécessité d’élargir son champ de partenariat a vu la participation de l’Association « les amis de Timia » qui est un partenaire traditionnel dans le cadre du développement de la commune de Timia. 

Il faut noter qu’il est inconcevable et pénible pour certains organismes d’aider des étudiants parce que pour eux, il revient à l’Etat de le faire.  Ce qui empêche la durabilité de certains liens de partenariat. Il n’existe pas d’organisme dont le but principal est d’appuyer l’enseignement supérieur.  C’est cela qui a manqué pendant tout ce temps.

Bambini nel deserto, est un partenaire du FET qui a penser a l’idée de créer un volet spécial pour le soutien de l’Education au Niger dont l’enseignement supérieur en l’occurrence les étudiants de Timia et certaines localités de l’Aïr constituent une des cibles de ce grand projet. 

Il faut noter que le FET a été précédé par l’Association des Etudiants de Timia ayant existé vers 1990 à l’initiative des anciens étudiants de Timia. Sa création a été très significative et d’une grande utilité. Depuis sa création nous avons constaté une recrudescence du nombre des étudiants, l’amélioration du cadre de vie et d’études des étudiants et une réussite dans les études supérieures. 

Le FET a abrité plusieurs promotions depuis 2001. Certains des anciens étudiants ont fini leurs études et son déjà en fonction. Nous en dénombrons plus de sept. 

Le FET compte actuellement 43 étudiants dont cinq sont à l’étranger (France, Bulgarie, Algérie, Tunisie) six vivent à l’extérieur de la cité du FET dont 3 filles et les 26 restants logent dans la cité du FET constituée de deux locaux. 

Par Adouma ALGHOUBASS, étudiant de Timia