La Lettre de Timia N°001

Chère lectrice, Cher lecteur,54 ans après l’indépendance de notre pays, il est temps pour les nigériennes et les nigériens de s’interroger sur ce qu’ils peuvent faire pour leur pays au lieu d’attendre toujours de l’État. Le temps de l’attentisme et du conformisme est révolu. Les mentalités doivent changer et les esprits se moderniser. Notre Niger ne doit plus être à la traîne... Notre pays ne doit plus tendre la main ou attendre «l’aide liée».Le développement de notre cher pays est corrélé au développement des entités individuelles qui le compose. Je vais parler des collectivités locales. Ces collectivités manquent de moyens financiers mais ne manquent pas de force pour le mobiliser. Toutefois, la mobilisation des ressources sans communication relève de l’impossible, et la communication sans information fiable n’est que du bruit, du tapage...Voilà, chers amis et ressortissants de Timia, la problématique qui nous a poussé à éditer le présent Journal « la Lettre de Timia », votre porte-voix. « La Lettre de Timia » est un moyen d’information et de sensibilisation sur le quotidien de notre Commune. C’est également un moyen de partage et de capitalisation de nos expériences et de nos savoir-faire. L’engagement des acteurs de notre Commune est le seul gage de la réussite et de la pérennité de ce journal électronique, que nous souhaitons voir en version imprimée à l’avenir... ‘‘Ensemble tout reste possible’’.L'Edito.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.