Compte rendu des travaux du mini forum sur l’éducation tenu à Timia le 04 juin 2015

Après la mise en place des invités, une fatia a été dite par de  l’imam du village de Timia, ensuite le chef secteur a donné lecture du programme de l’ordre du jour du mini forum dont la thématique porte sur la problématique de la scolarisation dans la commune Rurale de Timia, initié et organisé par l’ONG Hed Tamat en collaboration avec Care Deutchland Luxembourg a travers le projet pilote luxe Education. 

Plusieurs interventions ont marqué les travaux de ce mini forum dont entre autres : le mot de bienvenue du représentant du maire de Timia ; suivi de l’allocution du représentant de l’ONG Hed Tamat ; de la directrice régionale de l’enseignement primaire de l’alphabétisation, de la promotion des langues nationales et de l’éducation civique d’Agadez ; et enfin l’allocution d’ouverture du mini forum du SG de la préfecture d’Iferouane. 

Les travaux proprement dits ont débuté par une série d’exposés animés par l’inspecteur de l’enseignement primaire et le proviseur du CES de Timia sur la problématique de l’éducation dans la commune de Timia. 

L’inspecteur de l’enseignement primaire d’Iferouane a brossé la situation avec chiffre a l’appui des écoles de la commune par type d’enseignement : Enseignement traditionnel compte 26 écoles, le franco arabe sont au nombre de trois et le pour le préscolaire 1 école. Il est à noter que le nombre d’écoles notamment traditionnelles a connu une légère hausse passant de 21 écoles en 2013-2014 a 26 écoles en 2014-2015, mais on déplore l’insuffisance voire le manque de manuels au niveau des écoles nouvellement crées.   Les effectifs pour  tous types d’enseignements confondus au niveau de l’ensemble des écoles de la commune rurale de Timia sont de 1679 élèves dont 629 filles soit 37.46. 

Pour les infrastructures la commune compte au total 76 classes dont : 57 en dure, 7 en semi-dure et 12 paillotes. 

S’agissant des ressources humaines, la commune compte 80 enseignants dont 9 titulaires et 71 contractuels parmi lesquels 34 sont sans formation initiale. 

Avec la nouvelle reforme du CFEPD intervenue a la rentrée scolaire 2013-2014, le taux de réussite a considérablement augmenté par rapport aux années précédentes.

Au niveau de Timia, les parents ont commencé à comprendre l’utilité de l’école, d’où 21 plans d’actions programmant 124 activités pour un cout global de 5 937 600 Fcfa ont été récupéré.  

Le bilan des plans d’actions de fin d’année nous édifierons quant aux activités réalisées et aux montants mobilisés par les CDGES. 

Au regard de toutes ces difficultés, l’inspecteur a appelé a la mobilisation des acteurs communaux, des populations et des partenaires au développement afin de mener des réflexions approfondie pour que rayonnent les écoles de la commune de Timia et que les objectifs assignés a ce mini-forum soient largement atteint a travers la mise en œuvre des engagement pris par les différentes parties. 

Apres cette importante intervention  de l’inspecteur s’en ai suivie celle du proviseur du CES Aghumbulu de Timia, qui a de prime abord présente l’établissement ensuite, les effectifs qui sont de 172 élèves reparties dans 4 niveaux et 19 élèves du cycle franco-arabe. Il a aussi souligné quelques problèmes auxquels est confronté le CES dont : l’insuffisance du personnel enseignant, le manque du mur de clôture, du gardien. 

Ensuite une pause de 30 munites  est intervenue. 

A la reprise, les travaux ont commence par une série des communications dont celle de la FCC sur la problématique de la scolarisation dans la commune de Timia. Apres cette communication, une liste des interventions est ouverte, et les participants ont posé des questions pertinentes et des contributions abordant la problématique du mini-forum. Avant de partir à la pause déjeuner, les facilitateurs, ont répondu à toutes les préoccupations soulevées par les participants.

Apres la pause déjeuner,  les participants se sont constitués en 5 groupes de réflexion afin de ressortir la problématique de la scolarisation et de formuler des engagements. 

Apres la restitution des travaux de groupes, d’importantes recommandations ont été formulé par les participants au mini- forum  dont : la tenue d’une campagne de sensibilisation sur la scolarisation en général et celle de la jeune fille en particulier pour réduire l’écart entre fille et garçons en classe de CI a la rentrée d’octobre 2015-2016 dans toutes les écoles.  

Les participants au mini forum recommandent le respect strict des engagements pris. 

Ensuite, les participants ont formule quelques motions de remerciement a l’endroit des autorités administratives, communales et coutumières, à la population et a l’ONG Hed Tamat pour l’organisation et la tenue de ce mini forum. 

Enfin, la clôture a été prononcée par le SG du département tout en remerciant d’abord les participants et surtout l’ONG Hed Tamat ayant soutenu et organisé la tenue du mini forum de Timia. 

Problèmes identifiés par les participants :

  • L’insuffisance du personnel enseignant, 
  • La baisse de niveau des élèves entrainée par l’absence de suivi des parents 
  • L’insuffisance des fournitures et manuels scolaires
  • Absentéisme des enseignants par manque d’application des textes réglementaires
  • Politisation du système éducatif
  • Faible fréquentation scolaire par manque des cantines dans les écoles nomades
  • La non fonctionnalité des structures de gestion décentralisée des écoles 
  • La non scolarisation des enfants nomade du fait de leur mode de vie et du manque des cantines
  • L’indiscipline de l’élève entrainée par l’absence des châtiments corporels appropriés et l’enseignement de la morale et instruction civique,
  • Mariages précoces des filles élèves du fait de la pauvreté des parents et la religion
  • Insuffisance de sensibilisation sur l’utilité de l’école
  • Faible niveau des enseignants pour la plupart sans formation initiale,
  • Abandon scolaire 
  • Inadéquation Formation Emploi d’où la nécessite de doter des écoles des jardins et troupeaux scolaires,
  • Absence des pharmacies scolaire dans des milieux sans structures sanitaires 
  • Difficulté de recrutement par l’ignorance des parents 
  • Insuffisance des salles de classes 
  • Manque des manœuvres dans certaines écoles 

Adouma ALGHOUBASS,  Secrétaire Général Mairie de Timia

Tags: 
Catégories: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.